Ressources d'email marketing

Les 5 ennemis de l'Email Marketing

Vous devez certainement vous sentir perdu avec la surcharge d'informations disponibles sur l'email marketing. Il y a surement autant d'articles que de vélos dans Pékin mais rassurez vous, l'essentiel est ici!

Dans cet article vous aurez une vue d'ensemble de ce qu'il ne faut pas faire en utilisant GraphicMail et l'email marketing en général.

1 - Ne choisissez pas un modèle qui n'a rien à voir avec votre métier simplement parce qu'il paraît plutôt sympathique.

Quand vous choisissez un modèle d'email marketing dans la librairie de modèles gratuits GraphicMail, choisissez judicieusement votre modèle de newsletter.

Les novices sont souvent attirés par des modèles fun et colorés, mais cela ne reflète bien souvent pas du tout la vision globale de leur entreprise. Bien sûr une newsletter rose avec des petits cœurs va tout de suite attirer votre attention, mais pour vendre de la machinerie industrielle il y a certainement plus approprié. N'hésitez pas à vous renseigné sur l'élaboration d'une newsletter au rendu professionnel.

Votre modèle, vos couleurs, images et thèmes doivent tout de suite donner au lecteur une première impression de vous, c'est aussi un moyen pour lui de facilement pouvoir vous identifier. Assurez-vous que votre support reflète votre marque, votre secteur d'activité et contribue à la diffusion du message que vous essayez de transmettre.

Demandez-vous, "si j'enlevais tous les textes et images de ma newsletter, quelle première impression mes lecteurs auraient de moi et mon activité?"

2 - N'envoyez pas seulement une version HTML.

Ne faites pas l'erreur d'envoyer votre newsletter sous un seul et unique format. En effet, peut- être que certains de vos destinataires évoluent sur des systèmes qui ne sont pas en mesure de lire des Newsletters au format HTML. Quand vous éditez votre newsletter dans l'éditeur 2008 de GraphicMail, sélectionnez la version HTML et la version texte. Votre message le plus important doit toujours être au format texte pour toucher les destinataires qui ne peuvent pas télécharger ou recevoir des images.

Demandez-vous: "est-ce que les informations les plus importantes sont contenues dans les images, bannières ou éléments flash de mon design?"

3 - Coordonnez votre style.

Vos lecteurs n'ont pas le temps de s'assoir et de lire des pages entières de textes. Gardez un message court, simple et direct. Le plus important est de guider visuellement vos lecteurs pour optimiser le temps de lecture.

Gardez la même couleur de police pour toute la newsletter, utilisez une taille et un style, pas plus. Créez des articles au ton accrocheur - utilisez un paragraphe de présentation de quelques lignes qui détaille le contenu de votre newsletter. Faites attention à la prévisualisation de votre newsletter dans les différentes boites de réception en vous envoyant des tests, vous pourrez alors vérifier la disposition de vos textes.

Demandez-vous: "si j'enlève de ma newsletter toutes les illustrations comme les images, les widgets, les bannières ou les couleurs, peut-on quand-même comprendre aisément mon message?"

4 - N'achetez pas de liste de spammeurs.

GraphicMail ne vous vendra jamais d'adresses mail "opt-in". Les entreprises qui vendent ce genre de listes sont des générateurs de spams qui détruiront à coup sur votre réputation numérique.

Téléchargez le formulaire d'inscription sur votre site web et collectez des adresses mails opt-in de personnes qui sont vraiment intéressées par vos offres. Une bonne mailing liste prend du temps à se construire mais elle se compose de clients fidèles, vous promet un retour sur investissement décuplé et hôte tout risque d'être considéré comme un spammeur. Ainsi concentrez-vous sur comment accroitre le nombre de vos abonnés.

Demandez-vous: "ai-je envie de compromettre ma réputation en envoyant des newsletters à des destinataires qui n'ont jamais demandé à les recevoir?"

5 - N'envoyez pas votre newsletter à la mauvaise mailing liste.

Il n'y a rien de pire que d'envoyer une newsletter aux mauvaises personnes. Votre taux d'ouverture et les plaintes seront désastreuses. Vérifiez toujours que vous avez sélectionné la bonne liste de diffusion. Assurez-vous que votre newsletter est consultable sur tous les navigateurs et gardez bien en tête que tout le monde n'utilise pas forcément le même navigateur que vous. Assurez-vous par la même occasion qu'aucun lien ou image ne soient corrompus.

Demandez-vous: "ai-je effectué tous les tests nécessaires avant d'envoyer ma newsletter? Ai-je choisi la bonne mailing liste?"

Pour plus d'informations et tutoriels, consultez et suivez notre blog


Retour